mobile (portrait)
mobil - mini-tablet
mini-tablet - tablet
larg tablettes - normal computer
normal computer - larg screen computer

Salon du Végétal

Nantes - Parc expo
19 - 20 - 21 juin 2018
Vous avez ajouté un EVENEMENT à votre parcours de visite
Vous avez ajouté un EXPOSANT à votre parcours de visite
06 Apr 2018

Millénnials, génération Z... Comprendre l’avenir du jardinier amateur, voilà un vrai sujet pour nos entreprises.

Millennias_YZVous connaissez les nouvelles générations ? Oui ! Evidemment, les petits jeunes nous intriguent et nous interpellent… Quelles seront leurs habitudes de consommation ?
Comprendre l’avenir du jardinier amateur, voilà un vrai sujet pour nos entreprises qui devront demain, vendre du végétal, des services et des produits à tout ce beau monde.

Les millénnials sont nés après les années 1980, ils sont les premiers à vivre et grandir avec internet. Ils sont dans l’immédiat et veulent profiter du plaisir dès qu’il se présente. Leur rapport au jardin est ambiguë puisqu’ils sont « pro-nature », attentifs à leur environnement, mais parallèlement, ils veulent une plante déjà poussée, sans soin et sans entretien.
Les Z, appelés aussi « génération Zappeur » sont nés après 1995, ils communiquent et vivent avec les réseaux sociaux, la moindre action est commentée, filmée et partagée. L’interaction entre le cerveau, l’œil et les doigts de la main est permanente, c’est devenu un réflexe. Les Z représentent une génération « sensorielle », sensible à l’image, au parfum et à son environnement. Conscients des limites de nos ressources, c’est à eux qu’appartient le monde de demain. Ils arrivent progressivement sur le marché du travail et vont commencer leur carrière dans nos entreprises.

Alors bien-sûr, il ne s’agit que de tendance. Une tendance donne les principaux axes de ces générations, mais il y a aussi d’autres courants, des exceptions et des changements de cap. Pourtant, chez ces futurs jardiniers amateurs, des points forts demeurent.
Et le premier, le plus positif, c’est cette envie de respect et d’attention portée au monde qui nous entoure. Ils ne sont pas écolos purs et durs, mais ils sont sensibles à la nature, au végétal, au bien mangé et respectueux des ressources de notre terre qu’ils savent limitées.
Le jardin et le végétal ont leur place dans leur quotidien, mais il n’est pas dit pour autant qu’ils souhaitent mettre les mains dedans. L’environnement vert oui, la culture au quotidien non.
Pour l’instant, le jardin n’est pas encore assez interactif pour qu’ils portent un regard dessus. Par contre, leur soif de nature transparait sur les réseaux sociaux et en particulier sur Instagram où les Z partagent des paysages, des fleurs et des petits oiseaux.
Leur regard positif sur le jardin n’en fait pas pour autant des jardiniers. Et c’est la crainte que nous pouvons avoir pour l’avenir.

Les Z seront branchés nature et environnement et ils feront confiance aux spécialistes pour planter et entretenir les espaces verts. SI l’on se projette dans un futur plus ou moins lointain, notre marché pourrait être détenu par des paysagistes, garant de l’environnement collectif, et les jardineries seront devenues des boutiques déco où la plante se vendra comme un gadget connecté et jetable, juste pour embellir provisoirement un intérieur de plus en plus « Tiny » comme les maisons du même nom. Mais au faite, restera-t-il encore des jardineries comme on les connaît aujourd’hui ?

Il faudra encore attendre quelques années pour savoir si nous avions raison… Patience … Mais ça n’empêche pas d’être vigilant !!! Pour en savoir plus, rendez-vous au Salon du Végétal, du 19 au 21 juin 2018 à Nantes. À découvrir de nombreuses conférences sur les marchés, tendances consommation… et notamment la consommation de plantes vue par des jeunes avec l’Espace Inspiration.

Auteur : Roland Motte… Jardinier !


TOUTES LES ACTUALITES