Accueil » Filière » Ensemble, c’est tout !
Filière

Ensemble, c’est tout !

Jamais, au cours des périodes historiques précédentes, l’évolution de toutes les disciplines n’avait été aussi fulgurante que depuis ce début du 21ème siècle, obligeant tous les organismes économiques, entre autres, à envisager le changement rapide de leurs habitudes et de leurs valeurs. Les modèles économiques mis en œuvre pendant des décennies sont chamboulés, les habitudes commerciales sont dépassées, de nouvelles règles s’installent.

Les quatre principales causes de ce changement

Une mondialisation accélérée, ouverture des frontières, accords internationaux, réduction des temps logistiques, disparité des charges et coûts de main d’œuvre, instantanéité de la circulation d’informations.

Technologies de l’information et de la communication, l’ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, ont permis d’améliorer le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information. La connectivité Internet s’est révélée être l’un des catalyseurs les plus profonds du changement social et de la croissance économique de notre époque. Les innovations incrémentales et les innovations disruptives sont permanentes, creusant un écart toujours plus grand entre ceux qui suivent et ceux qui ne suivent pas dans ce domaine.

Démultiplication des processus d’innovation dans toutes les disciplines, l’innovation émerge sur un rythme accéléré, elle réduit la durée de vie commerciale des offres et oblige tous les acteurs à une veille active et une remise en question permanente.

Modifications des comportements consommateurs, induites par ces trois premières causes, la modification du comportement de nos consommateurs évolue très vite, devançant bien souvent la règlementation et l’offre des entreprises. Les changements ne concernent pas que les modes d’achat, ils génèrent de nouvelles valeurs et de nouveaux comportements de consommation.

Faire face à ces changements

Seul ou à plusieurs ? Seul, on reste libre, libre de se planter. A plusieurs, c’est moins facile, mais l’on résiste mieux et ensemble il est possible d’aller beaucoup plus loin. M.Henry Ford, pionnier américain de l’industrie automobile disait : « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. ». La complexité croissante des contraintes commerciales, techniques, règlementaires, pour ne citer que celles-ci, ne permettent plus à une entreprise isolée d’y faire face. C’est en ce concertant, en mutualisant les énergies, en opérant des rapprochements, que les entreprises pourront s’adapter.

Passer de l’entreprise familiale à la famille d’entreprises

Pour ceux qui hésitent encore, c’est un grand pas culturel, pour des entreprises individuelles souvent à caractère familiale d’envisager une mutualisation de leurs processus, un partage de leurs données, une action commune. Mais si l’on regarde vers les autres filières, vers les autres pays, c’est la mutualisation des moyens et des objectifs qui explique les principaux succès commerciaux.

Les enseignes de la distribution horticole ont déjà sauté le pas, la mutualisation des achats sera effective en 2020 pour 25% du marché de la distribution horticole aux consommateurs.Les producteurs Néerlandais, Belges, Allemands, Italiens et Espagnols sont unis, chacun dans son pays, en groupements de vente et même en regroupements de grossistes exportateurs pour faire face à ces regroupements d’enseignes.

Les contraintes logistiques et environnementales vont même pousser ces différentes entités à se concerter avec les acteurs des métiers du transport pour trouver des solutions communes au défi posé par l’inévitable réduction de l’empreinte carbone.

Les obtenteurs se regroupent sous un petit nombre de bannières communes, les fournisseurs d’intrants pour la culture du végétal envisagent des rapprochements.

Les clusters, les réseaux, les regroupements d’entreprises, quelle que soit la solution choisie, les  PME et les TPE devront apprendre à travailler ensemble, même si elles s’estiment fortement ancrées localement, souvent si elles sont positionnées sur des produits complémentaires et toujours si elles appartiennent à̀ une même filière.

Au Salon du Végétal, les familles d’entreprises forment une filière performante

Se rencontrer, échanger, se parler, chercher des solutions aux grands défis actuels, c’est au Salon du Végétal que c’est possible. Tous les acteurs de la filière du végétal : obtenteurs, fournisseurs d’intrants, producteurs, logistique, distribution, paysage et collectivité, tous doivent interagir pour renforcer la filière.

Participer, visiter le salon, c’est le seul et le meilleur moyen d’avancer ensemble pour une filière performante.

 

Brand Wagenaar

 

SUIVEZ-NOUS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recevez tous les mois l’actualité et les nouveautés du Salon du Végétal.