Accueil » Filière » INNOVATION TRANSVERSALE
Filière

INNOVATION TRANSVERSALE

L’introduction d’une nouvelle variété ou même d’une nouvelle plante ou d’un nouveau produit, qui pendant longtemps était considérée comme une innovation ne suffit plus à assurer une différenciation significative pour les entreprises qui les mettent en avant.

L’innovation se doit d’être de plus en plus ouverte, collaborative et transdisciplinaire, elle se développera d’autant mieux qu’elle sera portée par les nouveaux écosystèmes verts qui se développent. Condition indispensable à l’innovation, ces nouveaux écosystèmes émergents vont permettre de mutualiser les ressources et de partager les idées et les risques. Notre environnement en perpétuelle mutation, va obliger les différents acteurs de notre communauté végétale à apprendre à co-créer pour acquérir l’agilité nécessaire et assurer la pérennité des entreprises de la filière. Le Salon du Végétal reste un évènement incontournable pour favoriser et dynamiser cette innovation transversale.

Les différents types d’innovation

Innovation végétale et innovation d’usage : une plante ne doit plus seulement se contenter d’être ornementale, elle doit aussi répondre à de nouvelles fonctionnalités, apporter une solution à des attentes clients, introduire de nouveaux usages et bientôt pouvoir communiquer en tant que végétal connecté. (IA* et IoT*). Ces innovations répondent et s’adaptent aux modes & tendances montantes : plante aromatique, gourmande, esthétique, occultante, médicinale, adaptable aux petits espaces (balcon/ terrasse), facile d’entretien, résistante, respectueuse de l’environnement et de la biodiversité urbaine.

Innovation de service : grâce aux nouvelles technologies qui s’entrecroisent et bouleversent chaque jour plus profondément notre environnement et grâce à une nouvelle approche de la relation client, permise par ces nouvelles technologies, le service devient un champ d’innovation en perpétuelle évolution.

Innovation de procédé : souvent invisible pour le client, l’innovation de procédé modifie la façon de produire les végétaux et permet par exemple d’atteindre des résultats jusque-là inaccessibles, de réduire les coûts de production, d’envisager de nouveaux itinéraires techniques. Dans ce domaine également, la montée et puissance de l’IA* et des IoT* permet des performances encore inimaginables il y a quelques années. L’automatisation des tâches pénibles, l’anticipation des prises de décision par contrôle permanent des données.

Innovation marketing : pour peu qu’elles fassent sens auprès des consommateurs, qu’elles restent éthiques et responsables, les innovations marketing modifient la façon de mettre en valeur le produit pour le rendre visible et accessible. Dans ce domaine d’innovation également, Internet et les réseaux sociaux ont apporté une nouvelle dimension.  C’est l’association d’une nouvelle fonctionnalité végétale, portée par les technologies de communication innovantes et une imagination marketing renouvelée, qui va produire des innovations de rupture.

Innovation de modèle économique : les nouvelles générations et les nouvelles tendances provoquent chez les plus jeunes des rapports nouveaux entre l’usage et la propriété, qui changent la façon de gagner de l’argent avec un produit ou un service permettant l’émergence de nouveaux modèles économiques (Abonnements, échanges, vente de services incluant le produit).

Innovation managériale : renforcer la confiance, rendre plus responsable, développer l’épanouissement, valoriser l’intelligence collective et justement l’esprit d’innovation, devenir plus agile, doper la créativité ne peut s’obtenir que si l’entreprise décide de reconsidérer ses méthodes de management, car les missions ne consistent plus uniquement à prescrire/contrôler mais aussi et surtout à faciliter/soutenir et motiver ses équipes. Dans ce domaine également, les nouvelles technologies permettent de nouveaux comportements : travail et contrôle à distance, nouvelle gestion de la captation et de l’analyse des données.

L’innovation au cœur des stratégies d’entreprises

Placer l’innovation au cœur de la stratégie de développement et de la culture de son entreprise pour créer de nouvelles valeurs et se différencier par rapport à ses concurrents.

Les consommateurs et les acteurs de la société civile prennent progressivement conscience de leur responsabilité environnementale et sociétale. Ces nouvelles idées bouleversent les habitudes de croissance continue pour alimenter de nouvelles mentalités de décroissance positive. Les clients attendent autre chose, et les solutions passent forcément par l’innovation et la contribution d’un végétal durable pour répondre aux grands défis climatiques et environnementaux.

Produire moins, être plus, c’est une démarche volontaire. Aussi pertinent soit-il, le déploiement d’innovations dans l’entreprise est perturbant. Cette démarche est d’abord de la responsabilité du dirigeant, puis de ses équipes. D’autant plus que l’innovation n’est pertinente qu’à posteriori.

 

Comment éviter l’innovation stérile et privilégier l’innovation fertile ?

En explorant tous les champs possibles, par une veille active, car l’innovation transversale est juste en dehors des limites que l’on s’est créées soi-même ! Pour innover il faut obligatoirement sortir de sa zone de confort et des habitudes de l’entreprise.

On n’accède pas d’un coup à l’innovation parce qu’on l’a décidé un beau matin. Il faut mettre un plan en place et y accéder progressivement. Commencer à organiser la veille et l’émergence d’idées au sein de l’entreprise. Faire faire un diagnostic de sa structure et de son marché en utilisant une matrice « FFMO innovation».

Le dirigeant doit motiver ses troupes en interne, identifiez les « Innovicides», ceux qui tuent l’innovation dans l’œuf par peur du changement. Il doit mettre en place une équipe responsable de l’analyse des concurrences inter filière et extra filière. Il doit aussi mettre en priorité la gestion de l’évolution de l’emploi et des compétences (GPEC) en s’appuyant sur les «Innovacteurs» présents dans l’entreprise.

Cette démarche dynamique permet d’identifier vos avantages compétitifs, vos compétences clés, les ressources nécessaires, les alliances possibles, les aides probables.

 

Sur le salon, le jardin Pixel, lieu de rencontre pour favoriser l’innovation transversale

Sur 750 m2, le salon propose une scénarisation de l’offre innovante par les exposants (obtenteurs et distributeurs de génétique) de manière ludique et regroupée. C’est une zone d’inspiration et d’échanges d’idées pour le végétal d’ornement, végétal potager et les nouveaux moyens de mise en marché. Ce lieu sera particulièrement favorable à une réflexion amont/aval entre obtenteurs, producteurs et distributeurs, et à une réflexion transversale, collaborative et interdisciplinaire.

 

Brand Wagenaar.

*IA = Intelligence Artificielle  *IoT = Internet of Things = Objets connectés

 

SUIVEZ-NOUS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recevez tous les mois l’actualité et les nouveautés du Salon du Végétal.