Accueil » Témoignages » « La filière végétale est pourvoyeuse d’emplois »
Témoignages

« La filière végétale est pourvoyeuse d’emplois »

Géraldine Lebreton Déléguée régionale Pays de Loire APECITA (Association Pour l’Emploi des Cadres, des Ingénieurs et des Techniciens de l’Agriculture et de l’agroalimentaire)  Spécialiste de l’emploi et du recrutement en horticulture et environnement.

Quel est le contexte actuel de la filière végétale en matière de recrutement, formation ?

La filière végétale est pourvoyeuse d’emplois. Elle recrute tous types de métiers et tous niveaux de formation. Du CAP à l’ingénieur, de la recherche au commerce en passant par le conseil, la production, la qualité… Mais en face, le nombre de candidats est limité. C’est pourquoi il reste un bon nombre d’offres d’emploi non pourvues.

Quels sont les profils recherchés ?

Il existe des métiers en tension dans tous les secteurs. En production évidemment, du fait de la saisonnalité, nous avons besoin d’un grand nombre de main d’œuvre à certaines périodes de l’année. Nous recherchons également des postes dans les stations de conditionnement, des conducteurs de ligne, des techniciens agréeurs et des commerciaux. Cette catégorie représente 35 % des offres d’emploi de la filière végétale.

Quel est votre rôle sur le Salon du Végétal ?

Promouvoir les métiers du végétal auprès des jeunes car on s’aperçoit aujourd’hui qu’il y a une méconnaissance de la filière horticole dans les collèges et les lycées. Favoriser la rencontre entre employeurs et candidats en organisant des jobs dating et des Horti dating. Organiser des ateliers pratiques et des conférences sur différentes problématiques liées à l’emploi dans cette filière.

Quels types de problématiques allez-vous aborder lors des conférences ? Qui seront les intervenants ?

Nous organisons, en partenariat avec le Conseil Régional, une conférence sur l’apprentissage dédiée aussi bien aux jeunes qu’aux entreprises. Nous animerons, avec Ocapiat, des conférences sur la formation, la reconversion professionnelle et les dispositifs de financement. Terre des Sciences proposera des ateliers métiers pour les collégiens et lycéens, et l’Apecita interviendra également sur tout ce qui stéréotype et discrimination à l’embauche.

Quelles actions concrètes allez-vous mettre en place ?

En amont du salon, nous allons communiquer sur le Pôle Formation auprès des 20 000 personnes dans nos fichiers, sur nos réseaux sociaux et auprès de nos partenaires, Pôle Emploi et Apec. A l’issue du Salon, je souhaite que chacun, employeurs et candidats, ressorte avec des solutions ou, en tout cas, des prémices de solutions.

SUIVEZ-NOUS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recevez tous les mois l’actualité et les nouveautés du Salon du Végétal.