Accueil » Filière » Les prérequis de la performance pour les gammes de végétaux d’ornement
Filière

Les prérequis de la performance pour les gammes de végétaux d’ornement

Les prérequis de la performance pour les gammes de végétaux d’ornement

Il est de plus en plus compliqué de gagner de l’argent avec des gammes standard de végétaux d’ornement, et les gammes anciennes et classiques ont définitivement perdu la bataille commerciale.

Pour bien attirer l’attention des distributeurs et des consommateurs, pour émerger au-dessus de la mêlée, partout en Europe, quatre prérequis sont devenus incontournables.

Indispensable compatibilité environnementale

Même si nous avions zéro émission de CO2 dès demain, par l’effet induit, la terre continuera de se réchauffer et les conditions météorologiques continueront de se dégrader. Cependant, nous avons un joker. Le CO2 peut être retiré de l’atmosphère et renvoyé à la terre, et la meilleure façon de le faire est d’investir davantage dans le végétal, et surtout dans les arbres et arbustes.

Les arbres réduisent le CO2 en le stockant maintenant et ils continueront à le faire tout au long de leur vie. De plus, les arbres sont beaux, ils préservent, quand ils sont bien choisis, la biodiversité, ils sont importants pour le cycle de l’eau, ils peuvent collecter des pluies diluviennes et aider à prévenir les îlots de chaleur dans les villes. Les arbres sont l’option de climatisation naturelle.

Les arbres peuvent également stocker et digérer des particules. Investir dans le vert est non seulement bénéfique, mais primordial c’est la seule clé crédible pour inverser la tendance. Nous pouvons encore ramener notre horloge climatique en arrière, cinq minutes avant l’irréparable. Pour cela, il faut investir dans le vert, plus d’arbres, c’est du développement durable, de l’ingénierie climatique, et c’est ce que nous devrions faire, maintenant et dans le futur. Il y a donc du pain sur la planche pour prévoir la plantation de tous ces végétaux vitaux.

Mais pour vos gammes, avez-vous réfléchi à leur Bilan carbone de la graine ou de la bouture jusqu’à à la tablette du point de vente ? Quel est l’effet bénéfique prouvable de votre végétal, d’ornement, quel est son bilan émission/stockage CO2 ? cet argument va devenir de plus en plus fort commercialement, pensez-y dès maintenant. Il faudra des preuves à l’appui, et c’est bien des garanties d’origine et de bonnes pratiques que l’on attend. La labellisation est l’un des prérequis incontournables.

Contribution au respect de la biodiversité

Les gammes que vous commercialisez devront être exempte de résidus de produits toxiques pour l’environnement, les insectes pollinisateurs et les utilisateurs.

En outre, tout matériel végétal vivant (plantes entières, fruits, légumes, fleurs coupées, semences, etc.) devra être accompagné d’un certificat phytosanitaire attestant sa conformité à la législation de l’UE pour être importé ou exporté. Les utilisateurs professionnels et les consommateurs, influencés par les médias seront de plus en plus exigeants sur ce point.

Résistance climatique et logistique

Les segments de marché de la vente au détail, du marché de gros ou du négoce, et le maillon logistique sont tous en attente de gammes climatiquement et logistiquement plus résistantes.

Climatiquement, ils attendent des gammes de plantes plus résistantes et résilientes, les consommateurs s’intéressent aux plantes pouvant supporter des conditions météorologiques chaudes et sèches, mais aussi capables de résister aux fortes précipitations. Par exemple, les sedums, les graminées ornementales, les dipladenias et les herbes méditerranéennes qui sont devenus très populaires. Les experts prédisent à ces gammes de belles années de commercialisation.

Logistiquement résistante, en dehors des circuits locaux courts, les gammes à commercialiser doivent être emballées, voyager en espace confiné, être déballées et mises en rayon (parfois sans ménagement et sans soins pendant un temps), cette résistance logistique des végétaux d’ornement devient aussi un des prérequis des gammes à succès.

Séduction ornementale et utilitaire prolongée

Les gammes à succès sont composées de végétaux à caractère ornementale prolongé sur la plus longue durée possible, par leurs fleurs, mais aussi par leur feuillage, leur écorce, leurs fruits. Par exemple, les produits de pépinières, arbres et arbustes adaptables aux petites surfaces, les plantes vivaces, les plantes mixtes indoor/outdoor, les plantes aromatiques et condimentaires qui s’installent dans des créneaux qui n’avaient pas du tout cette ampleur il y a quelques années. Les obtenteurs ont travaillé des gammes d’hortensias qui ont gagné des parts de marché par l’étalement de leur durée de floraison sur plus de sept mois, avec en prime des variations de couleurs attractives du printemps à l’automne.

Si elles veulent intéresser au-delà du seul segment des amateurs éclairés, les gammes à floraison éphémères doivent maintenant mettre en avant d’autres atouts. La séduction ornementale et/ou utilitaire prolongée devient aussi un prérequis au succès commercial large.

Accompagnement marketing performant

Les trois prérequis précédents ne servent à rien s’ils ne sont pas accompagnés d’actions marketing performantes, distinctives et séduisantes. Pour peu qu’il reste éthique et responsable, l’accompagnement  marketing modifie la façon de mettre en valeur les gammes pour les rendre visibles et accessibles au plus grand nombre. Les gammes et les concepts doivent être adaptés à l’air du temps : «balcon snaking», «fierté de récolte», «jardin familial», «jardin vie», « jardinage urbain » ou simplement « nourrir les abeilles », il existe dans ce domaine une profusion d’idées et de savoir-faire, mais encore faut-il que cela fasse sens auprès des consommateurs en respectant les tendances qui les animent. L’imagination marketing renouvelée, n’est pas le moindre des prérequis qui permettra d’assurer la performance commerciale de vos gammes de végétaux d’ornements.

Le Salon du Végétal face à ces enjeux

En écho à ses problématiques, le salon proposera plusieurs grands rendez-vous, notamment une matinée technique ASTREDHOR (le mercredi 11 septembre de 10h à 13h) centrée sur les méthodes alternatives aux produits sanitaires, une démarche plus que nécessaire aujourd’hui. La FNPHP dans la lignée de sa dynamique de travail, propose une réunion « Passeport Phytosanitaire Européens ». Les visiteurs pourront également prendre part aux rendez-vous d’Excellence Végétale, le bras armé de Val’hor en matière de certifications et labels : le mardi 10 septembre l’association organise une matinée d’échange dédiée aux acteurs de la distribution et à la signalétique et publicité sur le lieu de vente, dans l’optique de valoriser les labels auprès des consommateurs. Le mercredi 11 septembre, une table ronde entre producteurs et distributeurs sur la valorisation des bonnes pratiques environnementales, vers le consommateur. Excellence Végétale proposera enfin, une réunion de la commission Fleurs de France pour définir les prochaines actions de ce label. Retrouvez le programme complet sur www.salonduvegetal.com

                                                                                                                                                     Brand Wagenaar

SUIVEZ-NOUS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Recevez tous les mois l’actualité et les nouveautés du Salon du Végétal.